La maltraitance managériale dans les organisations professionnelles privées comme publiques fait des ravages, humainement et économiquement. Le déni social, politique, du Conseil de l’Ordre des Médecins comme de l’Assurance Maladie elle-même redouble cette violence.

Le management managérial par la peur tue tous les jours

Le récent suicide du Pr Jean-Louis Megnien, cardiologue de l’Hôpital européen Georges-Pompidou met une fois de plus en exergue la violence institutionnelle d’organisations du travail privées comme publiques ultra gestionnaires à visée de rentabilité, de compétitivité et de profit à moindre coût, grâce au bras armé d’une idéologie managériale sauvage, déshumanisée et déshumanisante sévissant jusque dans les établissements où la relation est au premier plan : santé, recherche, enseignement !

Il existe dans notre pays un déni massif et criminel des alertes et des témoignages recueillis par milliers dans les consultations souffrance et travail de la bouche de salariés décrédibilisés qui subissent, dans le silence d’une omerta généralisée, intimidations et injustices, pratiques discriminatoires et conduites indignes, harcèlements ouverts ou plus sournois. Il s’agit de véritables stratégies de destruction, pensées et construites, quand le souci de tout employeur, de tout manager, de tout responsable des «ressources humaines», devrait être de veiller à leur santé physique, et psychique.

Ce sont des salariés épuisés qui, du haut en bas de l’échelle hiérarchique, sans égard pour leur âge, leur expérience ou les services rendus, peuvent se trouver précarisés et en danger au point de ne plus savoir comment « s’en sortir », au point d’en arriver, comme le Pr Megnien et tant d’autres dans les ministères, banques, compagnies d’assurance, SSII, établissements de soin ou d’éducation… à mettre fin à leurs jours !

Et ce sont ces mêmes salariés que leurs hiérarchies et les services des «ressources humaines» assassinent une seconde fois quand sont invoquées cyniquement, hypocritement, des « causes personnelles » à ces drames. Quand tout désigne, comme source du malheur, des maltraitances répétées, parfois pendant des années, sur les lieux professionnels.

Cette situation est révoltante et scandaleuse, elle doit cesser ! Il existe des responsabilités et des responsables ! Derrière les organisations professionnelles, ces entités abstraites dont les directions se trouvent parfois loin, à l’étranger, il y a des hommes et des femmes qui conçoivent et d’autres qui appliquent des stratégies délétères. Une perversité sociale a gagné et gangrène notre société toute entière au prétexte d’une « guerre économique » et d’un « prix à payer »  …

AGISSONS ENSEMBLE, MOBILISONS-NOUS :
SIGNONS LA PÉTITION POUR ALERTER LES POUVOIRS PUBLICS ! 

Contre la maltraitance managériale au travail

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *